Sufjan photo

7 mai 2022

Category : Façad’Art

Berkem Label

7 mai 2022

L’association Berkem Label est l’organisateur du Façad’Art Renature

Béatrice Auxent Présidente et coordination générale

Frédérique Generali, Trésorière et coordination générale

Dométhilde Majek coordination générale

Didier Auxent, membre, fabrications

Category : Façad’Art

Dométhilde Majek : Atelier

7 mai 2022

Création de dispositifs sonores et visuels pour la déambulation du dimanche 15 mai 11h00

Les élèves de L’école Rostand ont créé des bâtons de transhumance sonore avec les véritables cloches et boites à Meuh issus de la fonderie Obertino à Labergement-Sainte-Marie.

Les élèves de l’école Courbet ont créé des pommiers afin de rendre la rue du pré Catelan verte comme un pré.

Dométhilde Majek met en œuvre les outils du design pour favoriser la coopération entre des acteurs du territoire et la réalisation de projets participatifs. Elle aide les acteurs privés et publics de la Métropole Lilloise à recentrer leurs méthodes autour de l’usager en apportant expertise et méthode de travail collaboratif. Elle intervient dans le design des politiques publiques aux côtés de la 27e Région en accompagnant notamment la Métropole Européenne de Lille au travers du programme de recherche-action La Transfo dans la mise en place d’un labo d’innovation publique. 

Elle enseigne sa pratique et imagine des outils pédagogiques auprès d’enfants et d’adultes pour des lieux culturels et éducatifs du territoire, le Fab Lab de la Condition Publique ou Lille 2020, Capitale Mondiale du Design .

Son dernier projet : La Maison POC Ville Collaborative, est un « spectacle de design » co-élaborée avec le labo d’innovation Strategic Design Scenarios dans le cadre de la Capitale Mondiale Lille 2020 sur la Ville Collaborative : Comment le design peut faciliter la collaboration entre citoyens pour inventer des modes de vie plus solidaires, soutenable et démocratique ?

Category : Façad’Art

Rémi Dif

7 mai 2022

Illustrateur lillois, Rémi Dif mûrit au gré des années un travail artistique autour de l’illustration, la linogravure, la peinture et le collage. Son univers est caractérisé par une volonté de créer de la poésie en abordant avec onirisme une esthétique graphique et minutieuse.

L’œuvre « Renature » s’inscrit dans une création éphémère qui illustre l’évolution du quartier de Berkem au fil du temps. L’illustration témoigne du passé du quartier avec les fermes puis l’industrialisation, mais également d’une volonté de tendre vers une conscience écologique avec la représentation prolifique d’éléments floraux issue de la nature.

Category : Façad’Art

Jean-Pierre Duplan

7 mai 2022

Œuvres :

– ”La Cartuja”

– ”sur la routée Matala”

– ”Méditerranée”

Photographe lillois d’architecture et passionné d’image(s)

Le ressenti est primordial; mais parfois une simple image peine à l’exprimer et risque de rester dans le domaine du documentaire.

Une fusion de plusieurs vues permet alors de mieux restituer l’esprit du lieu.

Category : Façad’Art

4letters

7 mai 2022

Graphiste illustrateur graffeur.

Les différentes illustrations représentent le quartier de Berkem la Madeleine repris par la nature. On peut reconnaitre différentes maisons, usines et rues du quartier. On y retrouve quelques personnages, des lacs des pommiers, des chèvres, des poules. Comme à la campagne, comme si la nature était venue tout recouvrir.

Category : Façad’Art

Brena BAM!

7 mai 2022

Artisan dans une démarche artistique

Titre de l’œuvre :

Tenue d’été pour le géant Antoine Emery

Antoine Emery veut sortir en été. Je lui ai fait une chemise florale avec du tissu traditionnel brésilien – A Chita. La salopette, son type de vêtement préféré et confortable, est fabriqué en lin local. Avec les bénévoles de l’association Berkem Label nous avons créé un camouflage naturel. Ensuite, la couleur bleu vient de ma cuve indigo. Je l’ai accessoirisé avec des clochettes chantantes.

Biographie :

Je suis designer styliste de formation. A un moment donné, la mode est devenue trop petite (ou trop grande) pour moi. J’aime créer et mon sujet préféré est le textile. Cela peut être mon support, mes outils… 

Category : Façad’Art

Bertrand Gadenne

7 mai 2022

Le Rat

Installation in situ, projection vidéo urbaine visible la nuit.

Le Poisson

Installation in situ, projection vidéo urbaine visible la nuit.

Les deux projections vidéo sur les fenêtres de La Chaufferie Huet constituent un ensemble qui dialoguent avec l’architecture du bâtiment. Ce sont deux apparitions animalières qui apparaissent furtivement dans les fenêtres situées rue du Pré Catelan mais aussi rue du Tissage. Ces apparitions nocturnes nous plongent dans le monde de la rêverie et de la fantasmagorie spécifique à l’univers de la nuit. Entre réalité et fiction nous apercevons l’apparition fugitive d’un rat qui tente de sortir de sa fenêtre. Plus loin nous observons la présence énigmatique d’un gigantesque poisson qui transforme l’architecture en immense aquarium. 

Biographie :

Bertrand Gadenne utilise le principe de la projection vidéo afin d’affirmer la prise en compte de l’apparition fictionnelle de l’image en fonction des lieux d’expositions et l’investissement de l’espace public qui devient le théâtre d’étranges apparitions nocturnes. Il a développé un travail de création de dispositifs de projections tout en explorant les grandes catégories de la représentation du monde naturel. Bertrand Gadenne a exposé au Centre National de la Photographie à Paris, au Musée des Beaux-Arts d’Arras,  à la Galerie Jordan/Saydoux à Berlin, au Musée des Beaux-Arts de Rouen, au Centre d’art contemporain de Liangzhu en Chine.

Category : Façad’Art

Valérie Vaubourg

7 mai 2022

Titre de l’œuvre –

  • Cardere,  dessin, l’huile de lin et fusain, 150 x 150 cm, 2022
  • Raccommoder les pierres, bois, 2022. 

À l’instar de l’une de ses dernières réalisations datant du confinement «Les raccommodages». Où l’on découvre des verres-feuilles. Verres à vin brisés que la nature a pansé à sa manière sur ses extrémités tranchantes… Telle une chrysalide amenant une vie nouvelle de manière organique « pour créer la vie, présageant la fin de l’empreinte de l’être humain sur la terre… » extrait de l’article Vosges matin à Propos de l’exposition  » Raccommoder les pierres » 

Parcours –

« C’est ce type de court-circuit que l’on trouve en permanence dans son œuvre : De jolis matériaux, de la blancheur, de la pureté, un beau métier, de la belle ouvrage, mais ce qui est donné à voir déstabilise notre impression sensuelle.

Le fil conducteur est celui qui va diriger notre réflexion de regardeur, le court-circuit c’est la décharge ressentie quand on prend conscience du dispositif : à première vue doux, voir féminin, sensuel, tactile, et d’uns seul coup cela râpe, grince… la tendresse maternelle… l’enfance… les matériaux se transforment en pièges qui nous électrisent. »

 Extrait texte Anne Benoit, « le fil conducteur et le court circuit »

Category : Façad’Art

Philippe Paoli

7 mai 2022

Biographie :

Né en 1977 à Rennes, vit et travaille à Lille.

Architecte de formation, Philippe Paoli est un artiste pluridisciplinaire. Sa production aborde toutes les échelles cherchant sans cesse l’équilibre périlleux entre l’altérité et l’altération, entre la réalité et la dystopie, entre la politique et la fiction, entre l’histoire et le mythe. Le moteur de sa production s’axe essentiellement autour de la narration spéculative.

Titre de l’œuvre présentée :

Le Khat Elan

Texte explicatif de l’œuvre :

Le moment lié à la crise sanitaire a montré une chose claire : le système qui régit le monde actuel est hors sol.

Ce système a montré qu’il était encore capable d’embarquer une grande partie de l’humanité dans son arche de Noé virtuelle naviguant sur les flots d’algorithmes narcissiques et segmentaires. Le fameux monde d’après n’est en réalité que l’écho amplifié du monde d’avant.

Nous sommes en train de vivre la conclusion d’une fable grotesque où, pendant quelques siècles, l’homme s’est pris pour autre chose qu’un animal. L’effondrement systémique est proche, c’est une évidence.

La fin d’un monde s’annonce un peu partout à l’horizon.

La glace fond, l’espoir fond.

Ce n’est pas une fin du monde qui est liée à des croyances, c’est une fin du monde qui est liée à des faits tangibles. Hors ce sont aujourd’hui nos croyances humaines qui nous empêchent de croire à cette fin démontrée par la science.

Alors est-ce bien la peine aujourd’hui de vouloir croire dans une quelconque utopie ?

La véritable Utopie serait que l’humanité prenne conscience de sa fin imminente.

La véritable Utopie serait que quiconque sur Terre sache ce qu’implique réellement le réchauffement climatique.

La véritable Utopie serait que tout un chacun mobilise son énergie pour stopper net le réchauffement climatique.

La vie sur terre est en train de s’effondrer, et le monde continue comme si de rien n’était. Faut-il pour cela basculer dans une clairvoyance mystique ?

La prophétie de l’après Khat Elan :

A la fin des temps, la Madeleine de l’Ourse, qui jadis accueillit la berce dans son berceau, se divisera en deux nouvelles parts constituant les quatre derniers devenus hommes.

Le khat sera la plante qui permettra à l’humanité de vivre ses derniers instants dans un élan euphorique.

Les trois cloches sonneront la fin du Khat Elan et le berceau deviendra le cercueil des temps s’enfouissant dans les profondeurs de la Terre

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est KHATELAN_V03-712x1024.jpg.

Category : Façad’Art